L'Institut du Salarié

comment négocier son salaire

Publié par L'Institut du Salarié | 25 juillet 2020
Vous avez un entretien d’embauche en vue ? Si oui, vous devez vous attendre à la fameuse question : « Quelles sont vos prétentions salariales ? » Votre réponse à cette question sera déterminante pour la réussite de votre entretien d’embauche.
Le montant du salaire est fixé librement entre l’employeur et vous. Néanmoins, il existe des dispositions légales qui doivent être respectées. Le présent article vous aide à connaître, non seulement la marge de manœuvre légale dont vous disposez, mais aussi quelques astuces pour mieux vous vendre sur le marché de l’emploi.
Si vous êtes déjà employé(e) dans une entreprise, cet article est également pour vous, car il expose les conditions d’obtention d’une augmentation.
Que dit la loi sur la fixation de votre salaire ?
Il existe un salaire minimum que tout employeur a l’obligation légale de respecter quel que soit le type de travail pour lequel il désire recruter. Ce montant est connu sous le nom de SMIC. Vous devez donc connaître sa valeur (actualisée) avant de rencontrer votre employeur. En réalité, il existe plusieurs salaires minimums, car les branches d’activité fixent souvent leur propre salaire minimum. Prenez donc connaissance de la convention collective de la branche dans laquelle vous souhaitez travailler.
De plus, que vous soyez homme ou femme, la loi exige une égalité salariale pour un travail équivalent.
Sachez également que le montant que vous aurez à défendre au cours de la négociation sera votre salaire brut, qui sera différent de celui que vous percevrez. En effet, un salaire net est obtenu après avoir soustrait les cotisations sociales du salaire brut.
Enfin, ne confondez pas les primes et le salaire. Le salaire est acquis, donc sûr. Les primes peuvent varier et dépendre de facteurs extérieurs. Par définition, elles ne sont pas certaines.
Prenez en compte les avantages en nature, s’il y en a, tout en considérant que ce n’est pas non plus du salaire. Si, par exemple, vous avez droit à une voiture de fonction, estimez ce qu’elle vous permet d’économiser par mois (vous aurez peut-être le droit de vous en servir pour vos besoins personnels), mais, là encore, cet avantage n’a pas la valeur juridique du salaire.
Si vous devez faire un gros emprunt (un crédit immobilier par exemple), ayez bien en tête que seul le salaire est pris en compte par les banques.
Quelques conseils pour bien négocier votre salaire à l’entretien
Faites votre auto-évaluation
Avant de vous rendre à un entretien d’embauche, vous devez connaître votre propre valeur, c’est-à-dire ce que vous êtes en mesure d’apporter à l’entreprise dans laquelle vous êtes sur le point de passer votre entretien.
Pour commencer, vous devez savoir ce qu’on attend d’un salarié à un poste comme celui que vous convoitez.
Le défi majeur quand on se rend à un entretien d’embauche, c’est de pouvoir convaincre. Pour cela, il faut être convaincu soi-même qu’on a une valeur ajoutée pour l’entreprise. Rien de plus maladroit que de réclamer un salaire important parce qu’on fait simplement son travail.
Sachez vous vendre grâce à des arguments cohérents
Plus vous vous montrerez compétent pour le poste et plus vous serez en position de force. Pour cela, il sera avantageux pour vous de passer rapidement sur les qualités (le travail sous pression, en équipe, la capacité d’adaptation, etc.) que la plupart des candidats avanceront.
Vous devez montrer votre capacité concurrentielle, c’est-à-dire les points sur lesquels vous êtes particulier et apportez une véritable valeur ajoutée (au besoin, calculez-la en bénéfice ou en économie pour l’entreprise). De cette manière, votre interlocuteur sera persuadé que vous méritez le salaire que vous demandez.
N’ayez pas peur de débattre
S’il existe une fourchette de salaire au sein d’une entreprise pour un poste donné, vous devez tout de même savoir que la négociation est le quotidien de tout recruteur. Vous pouvez donc vous sentir libre de donner une fourchette de salaire à votre recruteur, tout en mettant la valeur maximale à un niveau assez élevé.
Si votre employeur dit ne pas pouvoir satisfaire vos attentes en manière de salaire, rien n’est perdu. Vous pouvez toujours recourir à des solutions de repli. Ne l’oubliez pas : il s’agit d’une négociation, avec, la plupart du temps, un système de primes ou de bonus. Vous pouvez par exemple conclure un accord qui vous permet de bénéficier d’une part des résultats de l’entreprise.
Évitez d’évoquer votre ancien salaire s’il n’est pas consistant
Ne prenez pas l’initiative de parler de votre dernière rémunération si celle-ci est en dessous de ce qu’on vous propose à l’entretien. Néanmoins, si votre recruteur évoque le sujet, prenez garde de ne pas mentir sur les chiffres : vous risquez de perdre la confiance de votre recruteur si vous bluffez sur le montant de votre salaire lors de l’entretien.
En effet, votre recruteur peut vous demander de votre dernière fiche de paie. Il est aussi possible qu’il existe une relation (entre les deux entreprises) qui favoriserait un échange de renseignements.
Comment obtenir une augmentation en tant que salarié(e) dans une entreprise ?
Si votre salaire est fixé au minimum légal (SMIC), il doit nécessairement être augmenté si ce dernier connaît une variation à la hausse. Hormis ce cas, les cas ci-dessous exposés peuvent justifier une demande d’augmentation de salaire.
Une augmentation de tâches
Si, après votre recrutement, on vous a confié des tâches autres que celles définies dans votre fiche de poste alors que votre rémunération est restée intacte, il devient légitime de renégocier avec votre recruteur. Vous pouvez solliciter un rendez-vous avec ce dernier en vue de discuter d’une éventuelle revalorisation salariale.
Une excellente productivité
Votre productivité est l’élément le plus indiqué pour justifier une demande d’augmentation de salaire. Cette productivité peut être liée au rôle que vous avez joué dans le développement de nouveaux produits et services ou au nombre de clients que vous apportez à votre entreprise. Il peut également s’agir de votre rapidité au travail.
Dépassement des objectifs annuels
Si vos efforts ont favorisé le dépassement des objectifs annuels de l’entreprise, alors vous disposez d’un argument solide pouvant justifier une demande d’augmentation de salaire.

La négociation salariale à l’embauche et la demande d’une augmentation de salaire au sein d’une entreprise reposent nécessairement sur votre compétence.


Derniers articles Actualités

Partager l'article :

L'Institut du Salarié

Nos services

Thématiques

Archives